L’importance de l’UX, les 10 pratiques infaillibles !
5 / 5 (1 vote)

Quelle expérience utilisateur pour votre application mobile ? Comment l’optimiser ? Que signifie l’UX design ?

Vous avez certainement entendu parler de l’UX et l’UI Design et de leur importance dans une application mobile. Mais c’est quoi ces termes barbares ?

L’UI correspond à l’”User Interface” ou “Interface Utilisateur” en français. C’est le lien entre le système et l’utilisateur. Le produit fini. Ce qui fait qu’une application web ou mobile est agréable à consulter et à utiliser.

Néanmoins, se contenter d’optimiser l’interface reviendrait à designer la forme sans le fond. Sans prendre en compte les réelles attentes et les besoins de l’utilisateur.

L’UX nous vient de l’anglophone “User Experience”, autrement dit en français “Expérience Utilisateur”.

L’UX couvre tous les aspects de l’expérience entre l’utilisateur et votre application, incluant ainsi le design, l’interface utilisateur, les interactions physiques et manuelles.

C’est sur ce sujet que nous allons nous attarder dans cet article afin que vous proposiez la meilleure expérience à vos utilisateurs sur votre application mobile.

1. Faire des recherches avant la conception

Lorsque vous démarrez un nouveau projet, il est toujours tentant de passer directement à la planche à dessin et de commencer à concevoir des maquettes.

Mais il est préférable d’éviter cette tentation, car vous devez éviter l’effet de faux consensus (vous n’êtes pas votre utilisateur). Faites des recherches d’abord. Une recherche appropriée vous aidera à comprendre qui sont vos utilisateurs et ce dont ils ont réellement besoin. L’objectif est de créer une expérience qui résonne vraiment avec votre public cible.

Recommandations pratiques :

  • Effectuer une analyse concurrentielle. Recherchez des applications similaires à celle que vous concevez. Faites attention aux parties des applications que vous aimez et aux parties que vous n’aimez pas, et comprenez pourquoi.
  • Identifiez vos utilisateurs. Créez des personnages pour mieux comprendre comment les utilisateurs vont interagir avec votre application (quelles activités ils exécutent et quel contenu ils attendent).

2. Prioriser les fonctionnalités

Pour rendre une application plus attrayante pour les utilisateurs, de nombreux concepteurs de produits essaient d’ajouter autant de fonctionnalités que possible.

Malheureusement, cela se traduit rarement par une meilleure expérience utilisateur. Rien n’est plus déroutant pour les utilisateurs novices qu’une application trop chargée.

Les applications les plus réussies disponibles sur le marché sont très ciblées et présentent un ensemble limité de fonctionnalités.

Ainsi, limitez le jeu de fonctionnalités de votre application en donnant la priorité à ce qui est important et en ajustant les fonctionnalités utiles.

Recommandation pratique :

  • Concentrez-vous sur l’amélioration de l’expérience autour de vos objectifs principaux. Sachez quel est l’objectif principal de votre application : analysez les fonctionnalités de votre application les plus utilisées et déployez tous les efforts nécessaires pour rendre cette expérience intuitive.

3. Détruire le désordre

Encombrer une interface utilisateur surcharge votre utilisateur de trop d’informations – chaque bouton, image et ligne de texte ajoutés compliquent l’écran.

Le désordre est terrible sur un ordinateur de bureau, mais il est bien pire sur les appareils mobiles où les utilisateurs ont un espace d’écran limité.

Un dicton célèbre d’Antoine de Saint-Exupéry peut s’appliquer à la conception UX mobile : “La perfection est atteinte quand il n’y a plus rien à enlever. »

Il est essentiel de supprimer tout élément non nécessaire du design mobile, car réduire l’encombrement améliorera la compréhension.

Recommandations pratiques :

  • Efforcez-vous de minimalisme. Concentrez-vous sur le contenu qui intéresse vos utilisateurs et supprimez les éléments inutiles qui ne prennent pas en charge les tâches des utilisateurs. Une utilisation minimale d’éléments décoratifs tels que des dégradés et des ombres portées vous aideront à garder l’interface claire et aérée.
  • Prioriser une action principale par écran. Essayez de concevoir chaque écran pour une chose et une seule chose, sans plus d’un appel à l’action. Cela le rend plus facile à apprendre et plus facile à utiliser. Quelques écrans clairs sont préférables à un seul écran encombré.

4. Rendre la navigation évidente

Aider les utilisateurs à naviguer devrait être une priorité absolue pour chaque application mobile. Après tout, même des fonctionnalités bien conçues ou le contenu le plus convaincant sont inutiles si les gens ne peuvent pas le trouver.

Recommandations pratiques :

  • Assurez-vous que la navigation est familière aux utilisateurs. Les gens sont contents quand une application répond à leurs attentes. Pour ce faire, utilisez des modèles de navigation familiers à votre public cible afin que la navigation ne nécessite aucune explication.
  • Concevoir une bonne architecture de l’information. L’architecture de l’information concerne l’organisation de l’information de manière claire et logique. Organisez vos informations de manière à nécessiter un minimum d’actions pour atteindre la destination.
  • La navigation ne devrait pas détourner l’attention du contenu. Elle doit être mise en œuvre de manière à prendre en charge la structure d’une application sans attirer l’attention sur elle-même.
  • Communiquer l’emplacement actuel. Les utilisateurs doivent toujours savoir où ils se trouvent dans votre application pour pouvoir naviguer avec succès.
  • Efforcez-vous de la cohérence. Ne déplacez pas les commandes de navigation vers un nouvel emplacement et ne les cachez pas sur des pages différentes. Cela déroutera et désorientera vos utilisateurs.
  • Fournir un chemin clair. Les utilisateurs doivent être guidés rapidement vers le contenu qu’ils recherchent. Le chemin à travers le contenu doit être logique (du point de vue de l’utilisateur).

5. Concevoir des cibles tactiles conviviales pour les doigts

Les cibles tactiles trop petites sont une source fréquente de problèmes pour les utilisateurs mobiles.

Des erreurs de frappe sont souvent causées par de petites commandes tactiles. Lorsque vous concevez des interfaces mobiles, il est préférable de rendre vos cibles suffisamment grandes pour que les utilisateurs puissent les exploiter facilement.

Recommandations pratiques :

  • Fournissez de nombreuses cibles tactiles pour les éléments interactifs. Créez des commandes mesurant au moins 7 à 10 mm pour pouvoir les exploiter avec le doigt.

Une cible de 10 mm permet au doigt de l’utilisateur de s’ajuster parfaitement à l’intérieur de la cible. Source : UXMag.

 

  • Assurez-vous qu’il y a un espacement suffisant entre les éléments tactiles.

6. Rendre le texte lisible

Le contenu est la raison pour laquelle les gens utilisent votre application et votre langue – en typographie (police de caractères) et en texte à l’écran, il s’agit d’une grande partie du contenu.

Rendre le texte lisible est une exigence obligatoire pour chaque interface mobile.

Recommandations pratiques :

  • Choisissez une police de caractères qui fonctionne bien dans plusieurs tailles et poids afin de maintenir la lisibilité et la convivialité dans tous les formats. Une valeur sûre consiste à utiliser la police par défaut de la plate-forme. Apple utilise la famille de polices de caractères San Francisco pour offrir des expériences de lecture cohérentes sur toutes les plateformes. Roboto et Noto sont les polices standard de Google Android.
  • Utilisez une taille de police lisible. Le texte doit comporter au moins 11 points pour que les utilisateurs puissent le lire à une distance de visualisation typique sans zoom.
  • Utilisez un contraste de couleur suffisant pour le texte. Un contraste insuffisant fait que le texte se fond avec l’arrière-plan. Essayez d’obtenir un rapport de contraste minimum de 4,5: 1 pour le corps du texte et le texte de l’image.

7. Fournir des commentaires sur les interactions

Chaque interaction homme-machine repose sur deux éléments fondamentaux : la saisie de l’utilisateur et la réaction de l’ordinateur.

Pour rendre l’interaction prévisible, il est essentiel de fournir une sorte de retour d’information en réponse à chaque action de l’utilisateur :

  • Le retour d’informations reconnaît les actions et aide les utilisateurs à comprendre les résultats des opérations. Par exemple, lorsque les utilisateurs appuient sur un bouton, l’absence de retour d’informations peut les amener à se demander si une application a traité l’action. Une application qui fournit un retour visuel élimine ces conjectures pour l’utilisateur.
  • Les commentaires aident les gens à savoir ce que fait une application maintenant. Par exemple, lorsque le contenu est en cours de chargement, un écran vide ou statique peut donner l’impression que votre application est gelée, ce qui entraîne confusion et frustration. Un simple indicateur de chargement peut communiquer le statut d’une opération.

Recommandations pratiques :

En fonction du type d’élément d’interface utilisateur ou de l’état actuel de l’application, les concepteurs peuvent utiliser différentes formes de commentaires.

Par exemple, les éléments interactifs peuvent être brièvement soulignés lorsque vous appuyez dessus, les indicateurs de progression peuvent être utilisés pour communiquer le statut des opérations de longue durée et les effets animés peuvent aider à clarifier les résultats des opérations.

Les éléments interactifs changent de style lorsqu’ils sont exploités. Source Ramotion.

 

8. Minimiser le besoin de taper

Taper sur un appareil mobile est un processus lent et sujet aux erreurs. Il est donc toujours préférable d’essayer de minimiser la quantité de frappe requise sur un petit appareil.

Recommandations pratiques :

  • Demandez seulement ce que vous devez vraiment savoir. Gardez les formulaires aussi courts et simples que possible en supprimant tous les champs inutiles. Personne n’aime remplir des formulaires et plus un formulaire semble long ou compliqué, moins les utilisateurs sont susceptibles de commencer à le remplir.
  • Rendre la saisie de données aussi efficace que possible. Lorsque cela est possible, présentez des choix plutôt que des champs de saisie car il est plus facile de choisir dans une liste d’options prédéfinies que de taper une réponse. Essayez de pré-remplir les champs avec les valeurs par défaut les plus probables (fournir de bons paramètres par défaut minimise la prise de décision et accélère le processus).

9. Créer une expérience transparente

Il est faux de considérer les applications mobiles comme des expériences autonomes.

Un utilisateur type possède plusieurs périphériques, tels qu’un ordinateur de bureau, un téléphone mobile et une tablette, et s’attend à bénéficier d’une expérience transparente sur tous ces périphériques lors de l’utilisation de votre produit.

Recommandation pratique :

  • Synchroniser la progression actuelle d’un utilisateur. Par exemple, lorsque les utilisateurs parcourent les éléments d’une application de commerce électronique sur mobile, ils peuvent vouloir passer à la version de bureau pour finaliser un achat. Les utilisateurs s’attendent à continuer le trajet à partir de leur point d’arrêt sur leur mobile

10. Toujours tester votre design

Même les interfaces utilisateurs les plus élaborées et les UX les plus poussés contiendront au final des défauts invisibles une fois mises dans le monde réel.

Trop souvent, un design qui a fière allure sur le grand écran du bureau d’un designer n’a pas l’air moitié plus beau qu’un test effectué sur un véritable appareil mobile.

C’est pourquoi il est si important de tester votre application avec de vrais utilisateurs sur divers appareils mobiles pour vous assurer qu’elle est à la fois belle et efficace.

Recommandations pratiques :

  • Demandez à de vrais utilisateurs d’effectuer des tâches régulières dans votre application. Sur la base des résultats des tests, vous pourrez voir comment la conception se comporte réellement.
  • Mesurer constamment votre application. Traitez votre application comme une entité en constante évolution, utilisant les données d’analyse et les commentaires des utilisateurs pour améliorer l’expérience.

Conclusion

Nous savons qu’il y a de nombreux facteurs à prendre en compte lorsque l’on veut créer son application mobile.

Voilà pourquoi AxioCode peut vous accompagner dans vos démarches et votre réflexion, tout commence par un diagnostic téléphonique gratuit de 30 minutes avec l’un de nos expert.

Ce diagnostic a pour but de prendre connaissance de votre projet et de son avancement.

Réservez votre diagnostique gratuit avec un de nos expert AxioCode