Un bon timing pour un projet mobile réussi ! Les 8 étapes clés

Un bon timing pour un projet mobile réussi ! Les 8 étapes clés
4.9 / 5 (7 votes)

Comment et quand choisir le prestataire de développement mobile pour votre projet ? Comment évaluer le sérieux de votre agence de développement d’application mobile ? Sur quels critères de choix vous devez vous concentrer ?

Choisir le prestataire idéal pour votre projet d’application mobile n’est pas un chemin de tout repos.

De plus, il faut commencer vos recherches au bon moment, lorsque le projet aura été bien réfléchi et votre entreprise mature numériquement parlant.

Dans cet article, concentrons-nous sur les 8 points clés pour sélectionner le bon prestataire au bon moment. Tout commence par la définition de votre projet.

1# EXPOSEZ LE CONTEXTE DE VOTRE PROJET DE DÉVELOPPEMENT MOBILE

Avant de réfléchir à votre futur prestataire, il faut que votre projet soit à un certain niveau de maturation. Afin de poser le contexte de manière générale, il existe une méthode très simple, la méthode QQOQCP : Qui, Quoi, Où, Quand, Comment et Pourquoi ?

qqoqcp-methode-questions-projet

Cette méthode vous permettra de décrire votre besoin mobile dans les grandes lignes et de poser le périmètre de votre projet.

Pour cela, ouvrez un fichier Excel et commencez à lister sous chaque question vos besoins.

  • Qui ? Exemple : votre cible de clients
  • Quoi ? Exemple : un résultat, un objectif
  • Où ? Exemple : un lieu, un service de l’entreprise
  • Quand ? Exemple : une date, une période, une durée
  • Comment ? Exemple : Procédure, type d’applications ou d’outils digitaux
  • Pourquoi ? Justification par les causes qui ont amené à ce résultat. Exemple : la cause, la raison de votre application

Dès les principaux éléments inscrits dans votre fichier, poussez plus loin votre réflexion et approfondissez-les en détails grâce aux points suivants.

2# DÉFINISSEZ LES OBJECTIFS DE VOTRE APPLICATION MOBILE

Vous avez une vision générale de votre projet. Maintenant approfondissons vos objectifs. Ces derniers peuvent être de 2 natures : qualitatif ou quantitatif.

En premier, définissez les objectifs qualitatifs de votre projet mobile. Par exemple :

  • Fidéliser votre clientèle
  • Acquérir de nouveaux clients
  • Valoriser votre image de marque
  • Apporter de nouveaux services mobiles
  • Sécuriser des transactions bancaires
  • Etc.

Puis, détaillez vos objectifs quantitatifs. Ceux-ci sont très importants. En effet, ils vous serviront d’indicateurs de performance afin de sonder la réussite de votre projet.

Il en existe trois types :

  • Financiers : les ventes prévisionnelles, le chiffre d’affaires prévisionnel, le nombre d’abonnements…
  • Commerciaux : le nombre de prospects et de contacts inscrits, le nombre d’e-mails récoltés, la quantité d’appels téléphoniques, le volume d’inscriptions ou de connexions par jour…
  • Analytiques : trafic prévisionnel de l’application web ou mobile par jour, par mois et par an (visites, nombre d’utilisateurs, nombre de pages / écrans vus, etc.)

3# IDENTIFIEZ LE OU LES CIBLES DE VOTRE PROJET MOBILE

Vos objectifs ne seront d’aucune utilité si vous ne ciblez pas précisément votre public.

Votre application mobile n’est pas destinée à l’ensemble de la population. Vous devez alors déterminer précisément le profil et le comportement de vos futurs utilisateurs pour adapter votre façon de communiquer et les fonctionnalités de l’application.

Les questions suivantes peuvent vous guider dans cette démarche :

  • Qui sont vos mobinautes ?
  • Utilisateurs réguliers ou ponctuels ?
  • Particuliers ou professionnels ?
  • Hommes ou Femmes (ou les deux) ?
  • Quelles tranches d’âges ?
  • A quels moments vont-ils utiliser votre application mobile ? Au travail ? A domicile ? Dans les transports en commun ?

Et ne vous contentez pas de lister des éléments dont vous supposez l’importance auprès de votre public.

Fouillez pour en apprendre davantage sur le comportement de vos mobinautes en réalisant une enquête auprès de vos clients par exemple. Un petit questionnaire (évitez le questionnaire de 10 pages !) où vous posez des questions précises vous permettra d’y voir plus clair sur l’expérience utilisateur.

Ce sondage vous aidera à comprendre également le problème précis de vos clients et de vos futurs utilisateurs. Si votre application mobile ne répond pas à leurs problèmes, vous pouvez être certain qu’elle ne sera jamais utilisée.

4# ÉVALUEZ LA MATURITÉ DIGITALE DE VOTRE ENTREPRISE

Dans les points précédents, vous souhaitez toucher au plus juste votre public. Néanmoins n’oubliez pas que le changement se produit également en interne !

Vous allez bousculer des organisations bien ancrées et les processus vont évoluer. Prenez donc le temps d’évaluer l’existant et de comprendre par la suite les impacts de votre projet sur ces différents points.

Il est bon de s’appuyer sur 3 niveaux de maturité :

  • L’organisation : outils mis en place pour faciliter les processus ou permettant de délivrer un meilleur service.
  • L’expérience utilisateur : services, fonctionnalités ou contenus numériques délivrés aux mobinautes
  • Les technologies : la culture digitale de l’entreprise et capacité à piloter les chantiers digitaux

Ce mélange de ces 3 points clés vous permettra de définir votre profil et votre niveau de maturité digitale.

Il existe, selon le MIT et CapGemini, 4 types d’entreprises avec des niveaux de maturité digitale différents.

  • Les “Beginners” (Les “Initiées”)
    • Le profil le plus courant chez les entreprises
    • Les équipes de direction et de management sont réticentes par rapport au retour sur investissement et à la valeur d’une mutation digitale
    • Expérimentations numériques, mais sans vision de cohérence globale par rapport au fonctionnement global de l’entreprise et de son marché
    • Immaturité face à la digitalisation
  • Les “Fashionistas” (Les “Opportunistes”)
    • Nombreuses solutions digitales, mais segmentées, de façon verticale sans penser au process de production et de vente globale
    • Pas de plan défini avec une cible bien précise à atteindre
    • Organisation globale en silos avec un niveau de coordination transversale faible
    • Culture digitale présente mais avec un niveau de diffusion qui n’est pas homogène
  • Les “Conservators” (Les “Conservatrices”)
    • Vision cible et globale existante mais non mise en place
    • Digitalisation de l’entreprise peu développée
    • Les grandes fonctions de base du digital maitrisées, mais une gestion en silos réduit son efficacité
  • Les “Digirati” (Les “Éduquées”)
    • Les plus avancées dans leur digitalisation
    • Plan stratégique mis en place avec une vision cible bien définie
    • Gouvernance du digital centralisée et transversale à l’entreprise,
    • Coordination des ressources et des moyens
    • Nombreux projets existants dans le domaine avec une mesure de l’efficacité et la capacité à générer un ROI quantifiable
    • Forte culture du digital, un des moteurs de croissance de leurs activités

Grâce à tous ces critères, vous avez la possibilité de « scorer » votre entreprise et de vous situer parmi ces différents profils.

Par ailleurs, il existe un quiz très efficace créé par le Medef pour évaluer votre maturité digitale. Testez et découvrez votre score.

medef-diagnostic-maturite-digitale

5# ANTICIPEZ L’IMPACT DE VOTRE PROJET MOBILE

Quels effets et quels impacts le projet va-t-il engendrer sur votre entreprise, vos collaborateurs et vos clients ?

Vous avez étudié la maturité digitale de votre entreprise, vous pouvez alors anticiper certains impacts de votre projet mobile. Même si ce n’est pas possible de prévoir tous les facteurs qui vont l’influencer, posez-vous des questions telles que :

  • Impact technique ? par exemple, obtenir des équipes autonomes et formées à l’outil utilisé
  • Impact économique ? des embauches à prévoir pour du support mobile
  • Impact social ? le relationnel avec vos clients, vos collaborateurs, vos fournisseurs, …
  • Impact financier ? quels coûts supplémentaires ce projet va engendrer (exemple : le coût des formations délivrées à votre équipe en interne, la mise à disposition de tablettes aux équipes sur le terrain, etc.)
  • Impact organisationnel ? intégrer dans les plannings des réunions et des revues hebdomadaires

6# CHOISISSEZ LE TYPE D’APPLICATION MOBILE ET LE SYSTÈME D’EXPLOITATION

Votre besoin étant bien détaillé, c’est le moment de déterminer quel type d’application mobile conviendra le mieux à votre projet.

Bien entendu, votre budget influencera également votre choix (développer deux applications – une sur Apple et une sur Android – coûte cher, il faudra peut-être faire un choix entre les deux plateformes pour commencer votre projet).

Voulez-vous une application web ou une application mobile native ? Dans ce dernier cas, quel système d’exploitation choisir ? Android ou iOS ?

  • Une application web, ou appelée aussi webapp : est une solution hébergée sur un serveur accessible par un navigateur web. Si elle est adaptée en format Responsive, elle peut également être consultée sur un support mobile – smartphones ou tablettes. Cependant, elle ne comporte pas de fonctionnalités propres à l’application mobile native.
  • Une application mobile native : est développée spécifiquement pour un système d’exploitation (Android, iOS, Windows ou BlackBerry OS). Celle-ci est téléchargeable sur les plateformes mobiles concernées. Elle vous propose également des fonctionnalités qui lui sont propres telles que l’envoi de notifications push sur votre téléphone. Afin de vous faire une idée du marché des OS mobiles, sachez que chaque plateforme représentait en 2016 :
    • iOS (Apple Store) : 14,3 % de part de marché mondiale
    • Android (Google Play) : 85 % de part de marché mondiale
    • Windows (Windows Phone) : 0,4 % de part de marché mondiale
    • BlackBerry OS (BlackBerry) : 0,1% de part de marché mondiale

chart

Le type d’application devra être choisie de manière :

  • à profiter pleinement des avantages fonctionnels ou budgétaires de chaque type d’applications
  • et à minimiser les désavantages de chacune

Exemple : une application mobile est essentielle car votre projet demande une connexion hors-ligne. Cependant votre budget est un peu serré, vous devez alors enlever 2-3 fonctionnalités non-essentielles pour la première version de votre application.

A ce stade, vous avez détaillé votre besoin et votre cible. Vous connaissez les futurs impacts de votre application sur votre entreprise. Vous savez vers quoi vous dirigez en termes de type d’applications. Vous devriez alors obtenir une expression de besoins détaillée.

Cependant, ce n’est pas terminé. Pour obtenir des devis détaillé et précis du développement de votre future application mobile, il est indispensable de rédiger un cahier des charges fonctionne. Dans le cas contraire vous allez droit dans le mur ! Mais à ce niveau vous pouvez commencer votre recherche de prestataires.

7# Créer sa liste de prestataires

La recherche d’une agence de développement mobile est longue et mouvementée. Néanmoins, en respectant quelques étapes capitales, votre choix sera bien plus ciblé.

La première étape consiste à lister toutes les agences mobiles que vous trouverez par différents moyens :

  • Recherche sur Google par mots-clés : “agence développement mobile paris”, “agence développement application mobile”, etc.
  • Sur le site internet de la Frenchtech
  • Sur des annuaires tels que les pages jaunes ou sur des annuaires spécialisés sur le mobile par exemple

Une fois que votre première liste est créée. Triez le tout avec différents critères :

  • la zone géographique,
  • la stabilité financière
  • les références
  • les produits
  • etc.

Si votre liste se réduit considérablement à 5 agences, c’est l’idéal.

Grâce à votre cahier des charges, vous avez la possibilité de demander des devis précis à ces 5 prestataires.

Notez ensuite chaque proposition selon ces 7 critères.

  • l’expérience du prestataire,
  • ses références,
  • les technologies utilisées,
  • son organisation,
  • le coût de son devis,
  • les délais de livraison,
  • les services après-vente.

Pondérez-les selon leur degré d’importance pour votre projet et votre entreprise. L’agence avec le meilleur score sera la plus adéquate pour votre projet.

A CETTE ÉTAPE :

  • L’agence de développement d’application mobile est choisie.
  • Elle vous demande de verser un acompte d’un pourcentage variable entre 40% et 60 % du montant total de la prestation
  • La planification de votre application est définitive

NOS CONSEILS :

Ne vous précipitez pas. Vous allez investir des milliers d’euros dans le développement de cette application.

Vous allez également collaborer avec cette agence mobile pendant plusieurs mois. Suivez votre intuition et votre feeling. Le but n’est pas de vous apporter une source de stress supplémentaire.

Il faut également bien comprendre que vous êtes le commanditaire et que vous ou votre chef de projet dédié devez continuer à suivre de près l’évolution du projet, une mauvaise communication est identifiée comme la cause principale de l’échec d’un projet d’application mobile :

  • communication entre les équipes “métier”,
  • la direction de l’entreprise,
  • les prestataires en charge du design, du développement… etc.

Un cahier des charges précis constituera le socle de la communication entre toutes les parties prenantes, mais ce ne sera pas suffisant. De nouvelles questions ne manqueront pas de se poser et des demandes de changement surgiront forcément.

Si vous laissez votre prestataire mobile s’en débrouiller seul, si votre chef de projet n’est pas impliqué pour communiquer au quotidien avec lui, vous courez le risque qu’il fasse les mauvais choix.

Et revenir en arrière sera compliqué et coûteux.

Les méthodes dites “agiles” ont pour vocation de pallier ce problème en vous mettant au cœur de la réalisation du projet, en vous impliquant au quotidien dans les choix qui sont faits. Il est prouvé que les projets agiles ont un taux d’échec plus faible que les autres.

Mais cela pose un problème d’envergure : une méthode agile vous donne la garantie du délai et du budget, mais pas du périmètre. En d’autres termes, vous savez ce que vous paierez et à quelle date vous serez livré, mais vous n’aurez pas la garantie d’obtenir tout ce qui figure dans votre cahier des charges.

Les méthodes agiles en tant que telles sont donc difficilement applicables aux projets réalisés “au forfait”. Mais l’objectif majeur d’une coopération étroite entre le client et son prestataire doit tout de même être poursuivi :

  • organisez des revues de projet régulières entre votre chef de projet et celui de votre prestataire,
  • consignez les échanges dans un outil de gestion des exigences,
  • préparez ensemble les tests de votre application,

… soyez actif aux côtés de votre prestataire, sa réussite sera la vôtre !

Et si vous souhaitez en savoir davantage, trouvez ci-dessous une explication très claire de la méthode Agile.

 

8# RENCONTRER LE PRESTATAIRE MOBILE

Si vous avez la possibilité de vous déplacer dans les locaux du prestataire, c’est l’idéal.

En effet, c’est le moment de rencontrer le chef de projet et l’équipe attitrés au développement de votre application mobile et de vous concentrer sur l’aspect humain du prestataire.

  • Sont-ils de bons communicants ?
  • L’équipe est-elle agréable ?
  • Avez-vous une affinité avec l’équipe ?
  • Se sont-ils intéressés à vous et à votre entreprise ?
  • Semblent-ils intéressés par votre projet ?

Et si vous voulez poussez plus loin cette démarche, intéressez-vous au profil du chef de projet. Vous allez passer certainement plusieurs heures ensemble au téléphone et par e-mail pour votre application.

  • Demandez son profil LinkedIn
  • Quel est son parcours professionnel ?
  • Depuis combien de temps travaille-t-il avec ce prestataire ?

Suivez votre intuition, ne forcez pas les choses. L’agence mobile que vous sélectionnerez sera un partenaire stratégique, une extension en quelque sorte de votre équipe.

Ce prestataire sera la clé de la réussite de votre projet mobile.

Comme vous avez pu le lire, cette démarche n’est pas facile. Il ne suffit pas de claquer des doigts pour trouver l’agence parfaite (d’autant plus qu’une agence parfaite n’existe pas). L’important est de trouver un bon compromis entre votre budget, votre besoin et le contact avec l’équipe prestataire.

Un dernier conseil : lancez-vous ! Si vous souhaitez être accompagné dans la réalisation de votre projet mobile, sachez que nous sommes présent pour vous aider. Contactez-nous pour réserver votre diagnostic gratuit avec l’un de nos expert AxioCode.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok