10 étapes Essentielles pour monter mon application mobile à succès !

Comment créer une application mobile ? Par où commencer ? Quel prestataire choisir ? Ou encore comment promouvoir son application mobile ?

Tant de questions que vous vous posez maintenant que vous avez une idée d’application mobile !

3,6 millions d’applications, voilà le nombre à retenir, il s’agit du nombre d’applications  sur l’app store d’android en mars 2018 ! Ce chiffre démesuré prouve bien que le développement d’applications mobiles est devenu très tendance ces dernières années.

Que cela soit pour mettre en relation des personnes, jouer, acheter, améliorer la productivité de votre entreprise, faciliter vos process… il existe des applications pour toutes les situations.

Mais monter un projet mobile cohérent et stable ne s’improvise pas !

Il existe une méthodologie à appliquer afin d’aller dans la bonne direction. Nous allons vous faire partager notre expérience pour augmenter au maximum les chances de votre application de voir le jour.

Sommaire
 

1 – Cadrez votre projet

Le cahier des charges fonctionnel est une condition essentielle du succès de votre application mobile. Lésiner cette étape aura des conséquences désastreuses.

Selon le Standish Group, 19 % des projets ne seront jamais terminés (rapport 2015). Les résultats antérieurs de cette étude ont fait sensation lorsqu’ils ont montré que :

  • Plus de 52% des projets ont un coût représentant 189% de l’estimation initiale.
  • Uniquement 16% des projets se terminent dans les budgets et les délais initiaux ; ce chiffre tombe à 9% pour les plus grands projets.
  • Le délai moyen de dépassement des projets est de 230%.

La situation s’est sans doute améliorée ces dernières années, mais de telles dérives demeurent inévitables à défaut de cahier des charges précis.

Pour vous donner une idée, prenons un projet qui possède un budget de 10 000 € et qui doit être finalisé dans 3 mois. Cette étude nous montre qu’il y a de fortes chances que l’application coûte au final 289 000€ pour un délai de 10 mois !

Afin d’éviter cela, vous devrez exposer dans votre cahier des charges :

  • Vos objectifs et le contexte du marché
  • Les différents types d’utilisateurs
  • Chaque action que les utilisateurs pourront réaliser
  • Les différents écrans de votre application
  • L’impact de votre projet sur vos processus et votre organisation

Le cahier des charges devra également mettre en avant différents points techniques.

Contraintes techniques

Il est souvent nécessaire de réfléchir en amont à l’environnement technique de votre application. En effet, une seule application mobile peut cacher un système bien plus complexe.

Si vous devez gérer une base de données d’informations diverses (Comptes clients, réservations, commandes), un espace de gestion appelé back-office peut être indispensable au bon fonctionnement de votre application.

Il est donc très important de bien comprendre vos contraintes techniques à la rédaction de votre cahier des charges.

Contraintes légales et réglementaires

Votre application requiert un paiement en ligne ou des achats « in-app » (dits achats dans une application mobile) ? Renseignez-vous sur les contraintes réglementaires de chaque store mobile ou de votre solution de paiement si votre entreprise est à l’international.

Des solutions telles que MangoPay ne sont pas utilisables dans certains pays européens ou aux États-Unis par exemple.

Contraintes logistiques

Vous avez des obligations logistiques dans la gestion de vos stocks, de vos commandes, de vos réservations, etc. celles-ci doivent être prises en compte lors du développement de votre application web ou mobile.

Par exemple, vous devez absolument scanner et reporter un code barre ou un identifiant dans un document, cette fonctionnalité doit être comprise dans la rédaction de votre cahier des charges.

Pour vous aider, nous vous mettons à votre disposition un cahier des charges fonctionnel et détaillé pour votre application mobile.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec cet exercice, ou si vous manquez de temps, nous sommes là pour vous accompagner dans sa rédaction.

2 – Maximisez votre budget

Les contraintes budgétaires sont également une composante essentielle dans la réussite d’un projet de développement d’application mobile.

  • Obtenez des engagements fermes sur les prix et les délais de fabrication de votre application mobile.
  • Consultez différents prestataires avec votre cahier des charges pour obtenir des devis détaillés. N’hésitez pas à utiliser une plateforme comme 123Presta.com pour obtenir des devis gratuits.

Le coût global d’une application mobile ne se résume pas à sa réalisation technique. Il faut aussi prendre en compte des coûts de design, promotion et marketing, maintenance… etc.

Voici un exemple de budget à adapter selon votre organisation :

Exemple de budget pour une application mobile

3 – Choisissez le bon prestataire

Bien choisir son prestataire est primordial pour obtenir une application mobile conforme à vos attentes. Prendre à la légère cette étape serait une grave erreur.

Votre agence mobile va, en effet, vous suivre tout au long de votre projet. Vous passerez un grand nombre d’heures à ses côtés. Elle devra vous aider à évoluer et à faire grandir votre projet.

Afin de ne pas vous tromper, il existe des critères de choix que vous pouvez appliquer lors de votre recherche de prestataire.

  • Son statut juridique et sa solvabilité
  • Sa zone géographique
  • Ses références et ses témoignages clients
  • Son expérience dans le domaine mobile
  • Les technologies utilisées
  • Son organisation
  • Le coût proposé
  • Ses délais de conception
  • Ses services après-vente

Listez tous ces critères dans un fichier Excel. Notez chaque agence et faites le total des points. L’agence avec le plus de points sera certainement celle qui correspondra le mieux à vos attentes.

Exemple :

Exemple critère de points Prestataire Mobile

 

Toutefois, faites également confiance à votre instinct. Si vous le pouvez, rencontrez l’équipe, le chef de projet. Si le feeling n’est pas au rendez-vous, n’insistez pas.

 

4 – Anticipez la publication de votre application

Le piège est d’y penser trop tard et de bâcler la publication de votre application par manque de temps.

Erreur ! Cela nuirait à votre image et au succès de votre application mobile.

Ci-dessous quelques points à vérifier et à mettre en place soigneusement.

Utilisez un compte développeur à votre nom

Vérifiez bien que le compte est à votre nom et ne fait pas partie d’une offre mutualisée. Pour cela, vous devez créer vos propres comptes développeurs sur les différentes plateformes, Google Play Developer Console et iTunes Connect.

Avoir votre propre compte vous permettra d’avoir la main sur les statistiques, les avis ou encore les fiches de présentation de votre application mobile.

 

Prévoyez les coûts de chaque store : Google Play et Apple Store

S’inscrire sur les plateformes et publier des applications mobiles engendrent un coût qui n’est pas très élevé :

  • Google Play demande un tarif unique de 25 euros. Ce montant est valable à vie.
  • Contrairement à Google, Apple Store requiert un abonnement à l’année de 99 euros. Ce tarif, renouvelable chaque année, permet d’obtenir des statistiques avancées, des rapports chaque semaine par e-mail ou encore d’avoir un support plus ou moins réactif selon les demandes.

Soignez les visuels de vos fiches

Pour que les utilisateurs téléchargent votre application mobile, vous devez leur donner envie. Et cela commence par la présentation de votre application mobile, notamment par les visuels de la fiche des stores mobiles Apple et Google Play.

En 20 secondes, voir moins, vous devez convaincre l’utilisateur.

Le premier visuel doit donc être original et tape-à-l’oeil. Voici quelques conseils à appliquer :

  • Jouez avec les couleurs
  • Prenez des captures d’écran en haute définition
  • N’écrivez pas plus d’une ou deux lignes de texte

La meilleure tactique est d’expliquer en 4-5 visuels le fonctionnement de votre application et quel bénéfice l’utilisateur pourra en retirer (confort, gain de temps, gain d’argent, etc.).

Rédigez un contenu original et riche

Tout comme les visuels, le texte doit convaincre et être enrichi au maximum. La longueur maximale de la description de votre application mobile est de 4000 caractères. Vous avez donc un espace conséquent pour détailler votre application.

Pensez notamment à préciser votre site internet, une adresse e-mail de support technique ou encore vos profils de réseaux sociaux.

Optimisez le référencement

Apple Store vous permet d’intégrer 100 caractères de mots-clés dans la fiche de présentation de votre application mobile. Contrairement à Google Play qui mise tout sur la description de votre application.

Comme pour le web, entretenez-vous avec votre responsable marketing ou votre conseil pour réfléchir à une stratégie de mots-clés principaux sur lesquels se placer.

Pensez au délai de publication

Ayez bien en tête qu’une fois la publication lancée, ce n’est pas immédiat.

Même si le store Google Play est plutôt rapide (publication de l’application dans la journée), sur Apple Store, c’est une toute autre histoire. En règle générale il faut compter 2 jours pour que l’équipe Apple vérifie votre application et la valide avant toute publication définitive dans le store.

Pensez donc bien à ce délai avant de vous engager sur une quelconque date. D’autant plus que vous n’êtes jamais à l’abri d’un refus pour un oubli d’informations dans la fiche, pour un conflit de nom avec une application existante, etc.

Cela serait mal vu d’annoncer une application et qu’au final elle ne soit pas disponible à cette date !

 

5 – Testez, testez et testez encore

Lorsque votre application mobile est prête, il faut pouvoir la tester à fond. Votre prestataire aura réalisé ses propres tests et devrait vous donner accès à un environnement dit de “recette” qui permettra à votre équipe de procéder à vos propres tests.

Cette étape importante est assez souvent sous-estimée. Elle nécessite de réfléchir aux scénarios de tests, de mettre en place les conditions des tests (en particulier si l’appli mobile est liée à d’autres applications) et de prendre le temps de les effectuer correctement.

Cela peut représenter 10 à 20 % environ du temps de fabrication : pour une application mobile qui demande 30 jours de fabrication, vous pouvez compter entre 3 et 6 jours de tests.

 

Article similaire :  Comment rédiger l'expression de besoins de mon application mobile ?

6 – Faites la promotion de votre application

Notre expérience nous a montré qu’il existe 4 leviers de promotion de votre application.

Commencez la promotion de l’application avant son lancement officiel

 

Paradoxalement, il est important de commencer la promotion de votre application mobile avant son lancement officiel.

Pour donner envie à vos clients ou à vos utilisateurs, vous devez leur lâcher quelques informations avant même que l’application soit disponible.

La meilleure façon de faire est de créer votre page web de lancement (appelée aussi “landing page”). Vous décrirez alors dans cette page les fonctionnalités de votre application mobile à l’aide de vidéos et d’images.

Pour attirer l’attention de vos utilisateurs, proposez-leur également un test d’une version bêta. C’est aussi un bon moyen pour récupérer des avis et des commentaires avant le lancement en production.

N’oubliez pas d’intégrer des boutons d’appel à l’action, afin de récupérer leurs adresses e-mail et former votre base de données de clients potentiels.

Il est également important, pour une application mobile métier, de former vos collaborateurs à ce nouvel outil.

Votre prestataire peut vous aider à former vos équipes. ATTENTION : vérifiez bien que la formation à l’application est comprise dans le prix global de la prestation.

Plus vos équipes utiliseront votre application rapidement, plus la transition digitale sera simplifiée. Pour ce fait, organisez des sessions de formations régulières et communiquez bien par e-mail les informations sur les mises à jours et les modifications de l’application.

L’idéal serait que votre responsable marketing assiste à la formation fournie par votre prestataire afin qu’il crée une documentation détaillée de l’application mobile. Celle-ci sera ainsi envoyée par la suite par e-mail à toutes vos équipes.

 

Prévenez vos clients

Puisque vous êtes déjà présent sur le web, vous avez certainement un portefeuille-clients fourni. Utilisez cette base de données pour envoyer une newsletter à tous vos clients existants.

Prévoyez le tout avec votre responsable marketing afin qu’une campagne e-mailing soit envoyée en amont du lancement et une autre lorsque l’application est lancée officiellement.

Ne négligez pas la base de données des clients potentiels constituée grâce aux e-mails récupérés via votre page de lancement dont nous avons parlé plus tôt.

Remerciez-les de leur participation aux tests de la version bêta et annoncez-leur la sortie officielle de votre application mobile.

 

Utilisez votre site internet

Votre site internet peut vous être utile pour mettre en avant votre application mobile. Tout d’abord, il permettra de rendre visible l’application à vos visiteurs web mais également il vous apportera un référencement complémentaire.

Travaillez ce référencement sur la page du site web présentant l’application mobile et son fonctionnement. Vous devez être en accord avec la stratégie de mots-clés utilisés dans la description de la fiche de présentation des stores Google Play et Apple.

Pensez à ajouter les liens de téléchargements de votre application afin que les visiteurs de votre site sur mobile soient renvoyés directement dans le store concerné.

 

7 – Monitorez régulièrement votre application

Une fois votre application lancée et disponible, il est nécessaire d’étudier et de comprendre les résultats de votre application afin de l’améliorer au fil du temps.

De nombreuses données sont mises à votre disposition par les stores mobiles.

Comme par exemple :

  • l’effectif  d’installation total ou en filtrant par pays par exemple
  • le nombre de visionnages de la page de l’application sur le store
  • le nombre de jours avant désinstallation de l’application mobile

Ces données générales vous donneront déjà une bonne idée de l’engouement des utilisateurs pour votre application.

ATTENTION : Certaines données ne sont pas présentes dans ces statistiques, notamment les données de tracking. Vous ne pourrez pas savoir quelle est la page la plus consultée de l’application.

Pour mesurer l’usage ou encore l’engagement de vos utilisateurs, votre prestataire mobile peut améliorer votre application en lui incluant des fonctionnalités de tracking.

Evidemment plus vous y pensez en amont, plus le développement de l’application sera facile donc plus le devis sera bas.

Graphique application mobile

8 – Maintenez votre application à jour

Il est essentiel, pour que votre application soit pérenne, de la maintenir régulièrement à jour.

Puisez dans les retours des utilisateurs pour corriger des bugs ou ajouter des fonctionnalités utiles.

En faisant cela, vous maintenez le lien avec eux et conservez leur intérêt !

Sachez que votre prestataire mobile peut garantir votre application pour une durée précise, un an par exemple. Ainsi il s’occupera de corriger les différents bugs qui surviendront.

Au delà, il vous proposera un contrat de maintenance. Ce contrat vous permet d’améliorer et mettre à jour votre application.  

Comme vous vous en doutez, ce service n’est pas gratuit.

En règle générale, le prix est forfaitaire et vous devrez débourser 15 à 20% du prix de l’application chaque année.

Mensuellement vous aurez donc une facture à payer et cela même si votre prestataire n’a pas effectué de modifications durant le mois.

Voilà pourquoi nous vous conseillons d’opter pour un contrat de support qui ne vous sera facturé qu’en cas d’intervention.

 

9 – Soyez à l’écoute de vos utilisateurs

 

Pour distinguer votre application mobile de votre activité habituelle (rien n’empêche de croiser les deux), créez une page Facebook ou un profil Twitter consacrés à votre application.

Sur ces comptes, vous aurez une communication axée sur les mises à jour et les nouveautés de l’application mobile. Mais ce seront également des moyens pour tenir un support technique et commercial auprès de vos utilisateurs. Ils pourront ainsi laisser leurs avis, leurs notes, mais également leur besoin d’aide ou d’assistance.

Nous vous préconisons les réseaux sociaux Facebook et Twitter car ce sont les plus utilisés pour ce type d’usage. Néanmoins, consultez votre Community Manager pour comprendre le comportement de votre cible : si elle est bien présente sur Twitter/Facebook ou si un réseau social tel que LinkedIn est plus pertinent.

 

Créez des comptes Facebook et Twitter dédiés

Pour distinguer votre application mobile de votre activité habituelle (rien n’empêche de croiser les deux), créez une page Facebook ou un profil Twitter consacrés à votre application.

Sur ces comptes, vous aurez une communication axée sur les mises à jour et les nouveautés de l’application mobile. Mais ce seront également des moyens pour tenir un support technique et commercial auprès de vos utilisateurs. Ils pourront ainsi laisser leurs avis, leurs notes, mais également leur besoin d’aide ou d’assistance.

Nous vous préconisons les réseaux sociaux Facebook et Twitter car ce sont les plus utilisés pour ce type d’usage. Néanmoins, consultez votre Community Manager pour comprendre le comportement de votre cible : si elle est bien présente sur Twitter/Facebook ou si un réseau social tel que LinkedIn est plus pertinent.

 

10 – Évoluez !

Une application mobile ne reste pas figée, elle doit évoluer dans le temps. Par ailleurs, il est nécessaire que ces évolutions et modifications se déroulent sans encombre.

C’est pourquoi il est important de choisir le bon prestataire dès le départ dans le cas de futurs changements.

Le meilleur des scénarios est de prévoir à la rédaction initiale du cahier des charges une version 1 et une version 2 (éventuellement version 3, 4, etc.). Ainsi, vous avez déjà une vision globale du projet.

Exemple d’évolutions à prendre en compte dans un cahier des charges :

  • Version 1 : Connexion à l’application avec une adresse e-mail et un mot de passe
  • Version 2 : Connexion avec une adresse e-mail et un mot de passe + une connexion possible avec les comptes Facebook ou Twitter de l’utilisateur
  • Etc.

Dans le cas contraire, ce n’est pas dramatique, il suffira de rédiger des spécifications fonctionnelles ou, si nécessaire un nouveau cahier des charges, avec des maquettes pour chaque nouvelle fonctionnalité et pour chaque changement.

Si la modification est comprise dans votre contrat de maintenance évolutive, c’est l’idéal. Sinon, demandez bien un devis pour chaque évolution que vous envisagez.

Conclusion

Créer et faire aboutir puis pérenniser une application mobile n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire. Grâce à cette méthodologie de 10 étapes clés, vous avez toutes les cartes en main pour monter et réussir votre projet mobile.

N’hésitez pas à contacter AxioCode, experte dans le développement et la maintenance d’applications sur-mesure. Nous pouvons, en effet, vous accompagner dans la réalisation de votre projet d’application mobile, de la rédaction du cahier des charges jusqu’au développement.

Réservez votre diagnostic gratuit avec un de nos experts. Cet entretien téléphonique de 30 minutes va nous permettre de diagnostiquer l’état de votre projet et de déterminer, avec vous, comment le mener à bien.

Vous avez un projet ? Parlons-en !

Livre Blanc

Notre modèle de
Cahier des charges

Une application métier
vous pose problème ?
Sur le même sujet

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Ok