Quels sont les délais de développement pour un logiciel ou une application ?

Dans cet article de blog, nous allons examiner les différents facteurs qui influencent les délais de développement d'une application, puis nous parlerons d’une astuce clé pour optimiser le temps.

Le développement d’une application web ou mobile est une entreprise complexe qui peut prendre du temps et nécessite une planification minutieuse. Les délais de développement d’une application peuvent varier considérablement selon le type de logiciel à réaliser ou selon les compétences de l’équipe de développement. 

En comptant la phase d’idéation, de conception, de développement et de tests, un projet d’application mobile ou logiciel web peut durer de 3 à 12 mois. La phase de développement de l’application peut durer à elle seule de 1 à 6 mois. 

Dans cet article de blog, nous allons examiner les différents facteurs qui influencent les délais de développement d’une application, puis nous parlerons d’une astuce clé pour optimiser le temps.

Sommaire
 

Quel est le temps de développement d’une application mobile ou logiciel web ?

Pour mesurer précisément le temps qui sera à allouer à votre projet, il est nécessaire de définir clairement les fonctionnalités et le périmètre de votre projet. Au regard des éléments qui seront présents dans votre cahier des charges, une équipe technique sera capable de définir la durée estimée des différentes phases qui suivront. 

Si l’on ne compte que le temps de développement d’une application, vous pouvez imaginer un développement de 1 à 6 mois selon le périmètre. Toutefois, le processus de développement d’un logiciel comporte les différentes phases, de la planification en passant par la maintenance. Il est important de comprendre ces phases pour estimer l’ensemble des délais de développement d’une application. 

Les phases du développement d’une application (avec les temps à allouer à chacune) sont :

  • Planification et définition du projet (1 à 6 mois); 
  • Design et conception de l’application (1 à 3 semaines); 
  • Développement de l’application et réalisation des tests (de 1 à 6 mois);
  • Correction des problèmes éventuels (de 1 à 2 semaines);
  • Livraison et déploiement de l’application (1 semaine);
  • Maintenance (en règle générale, la maintenance va compter pour 10 % du temps initialement alloué au développement).

Nous allons voir plus en détail ces étapes, et approfondir ce qui peut avoir des impacts sur les délais afin de vous aider à mieux appréhender votre projet numérique. Mais avant cela, il est nécessaire d’avoir une bonne compréhension du cycle du développement d’un logiciel. 

Cycle du développement d'un logiciel ou d'une application

Cycle du développement d'une logiciel ou d'une application, selon la méthode agile ou méthode en V

Le cycle de développement peut être légèrement différent selon la méthode employée. Par exemple, le cycle de développement en V est un modèle de gestion de projet traditionnel qui implique une gestion linéaire. Alors que le modèle agile (méthode SCRUM) implique une gestion incrémentale avec des cycles itératifs

Dans cette infographie, vous pouvez voir que peu importe la méthode choisie (agile ou traditionnelle), elles prennent toutes deux en compte les différentes phases du processus de développement informatique. 

Voyons plus en détail ces différentes phases de développement. 

Processus de développement informatique étape par étape

Planification et définition du projet

Dans cette phase, l’équipe projet planifie l’ensemble du projet, y compris les exigences, les ressources nécessaires, le budget et le calendrier. De manière générale, cette étape prend entre 1 à 6 mois

Nous attirons votre attention sur l’impact que peut avoir le choix de la méthode projet sur la durée de cette phase d’analyse des besoins.

La méthode traditionnelle (méthode en V) est peut-être passée de mode mais reste tout de même pertinente pour des projets simples et dont les exigences ne changent pas au cours du développement. Dans un projet géré avec une méthode traditionnelle, client et prestataire, détaillent avec beaucoup de précision l’ensemble des éléments qui constituent le projet : contexte, objectifs, fonctionnalités, contraintes, ressources et deadlines. Cela est fait lors d’ateliers de spécifications fonctionnelles. Le principe est de tout clarifier et optimiser de sorte qu’à la phase de développement, le travail soit fluide et de qualité. 

La méthode traditionnelle définit l’ensemble du projet en amont pour ne laisser aucun doute ni aucune place au hasard, ce qui permet d’être plus rapide en phase de développement et de moins solliciter le client. 

L’usage d’une méthode agile nécessite à cette étape un simple cadrage du périmètre du projet en amont du développement. En effet, en agilité, la réalisation des spécifications fonctionnelles et la définition des spécifications techniques aura tout de même lieu mais en cours de sprint. L’avantage de la méthode agile est d’être moins rigide et de permettre d’accueillir plus facilement un changement (ajout ou suppression) de fonctionnalités au cours de la production. L’intérêt est de connaître les grandes lignes du projet en amont et de détailler les spécifications du projet seulement au moment d’aborder le développement de la fonctionnalité. 

La définition du projet est donc souvent jugée plus courte et moins rigide en agilité qu’en méthode traditionnelle. Toutefois, gardez bien à l’esprit que même en agilité, la documentation des spécifications fonctionnelles devra être réalisée et que cette étape aura lieu en début de chaque sprint. 

Pour en savoir plus sur ces deux méthodes, vous trouverez plus d’informations dans notre article  Méthode agile vs classique, quelle méthode utiliser selon votre projet ?

Design et conception de l'application

Cette phase implique la conception des maquettes, la définition de l’architecture de l’application, l’élaboration des diagrammes de flux de données.

Production des maquettes

Dans cette phase, ce sont des ergonomes et des designers qui peuvent être amenés à travailler sur l’expérience utilisateur (UX) et l’interface utilisateur (UI). Ils vont réaliser des maquettes des écrans de votre logiciel ou application mobile à partir des processus et des besoins fonctionnels définis en amont. 

Cette étape est importante pour que vous ayez une vision concrète de ce à quoi l’application va ressembler et des enchaînements des écrans. En règle générale, la réalisation des maquettes prend 1 à 3 semaines selon la taille du projet. 

Pour accélérer le maquettage de votre solution, fournissez votre charte graphique et partagez vos idées de visuels avec votre prestataire qui pourra tout de suite tenir compte de vos envies et besoins dans la production des maquettes. Il est nécessaire d’être efficace dans votre communication avec votre prestataire.

Réalisation des spécifications techniques

Une fois les maquettes validées, votre prestataire ou l’équipe de développement en charge du projet va détailler les spécifications techniques du projet. Il s’agit de définir la stack technique qui consiste en une liste des technologies et outils techniques qui seront à utiliser pour développer et faire fonctionner le programme. Cette étape est très importante. Un mauvais choix technique peut avoir de lourdes répercussions sur le projet et sur ses capacités d’évolutions futures. 

Lors de cette étape, il est important de connaître et de valider les choix techniques tels que : technologies et modélisation de base de données, langages de programmation, framework, etc. 

Les technologies évoluent perpétuellement dans le domaine du développement logiciel. C’est pourquoi il faut penser, dès cette étape, à la fiabilité des choix techniques et aux évolutions probables ou envisagées de votre application. Par exemple, si vous envisagez dans une version 2 ou 3 de déployer votre application web vers un environnement mobile, il peut être rentable de faire le choix d’une technologie cross plateforme dès le démarrage du projet. Flutter, par exemple, est une technologie de développement cross plateforme qui permet de développer en une fois une application web, mais également des applications mobiles iOS et Android. Cela vous permet de réduire significativement les temps de développement ainsi que les budgets.  

Développement et recette de l'application

Le développement de l'application

Cette phase comprend le codage de la solution, sa mise en recette (tests) et sa livraison. Une fois le développement réalisé, l’application est testée pour s’assurer que toutes les fonctionnalités fonctionnent correctement et qu’elle est prête pour une mise en production. Le temps de programmation pour le développement du code est estimé entre 1 à 6 mois selon la taille du projet

En méthode traditionnelle, le codage en lui-même ne doit pas durer plus de 2 à 3 mois maximum. Pour rappel, cette méthode est à utiliser pour des projets à la fois simples et petits et qui n’évoluent pas dans le temps. Si votre projet nécessite plus de 2 à 3 mois de développement, il faut soit lotir le projet (découper votre projet en plusieurs lots ou reporter des fonctionnalités pour la V2 de votre solution) soit développer le projet en agilité. 

En méthode agile le développement du logiciel ou de l’application se fait par itération, autrement appelé sprint. Le processus de planification – d’exécution – de vérification – d’ajustement (PLAN – DO – CHECK – ACT) se fait à répétition pour chaque sprint jusqu’à la totale réalisation de la solution. Le développement agile accueille le changement, prévoyez donc du temps supplémentaire pour l’ajout éventuel de fonctionnalités.

Article similaire :  Application Symfony : comment choisir un prestataire pour votre projet ?

Les tests et la recette de l'application

Pour la phase de tests (recette), la durée dépend généralement du temps passé à tester la solution. De plus, prévoyez avec votre prestataire un contrat de garantie du code livré, afin que les corrections éventuelles du code post livraison soient prises en charge par votre prestataire, sans surcoût. 

Livraison, déploiement et maintenance

Dès la mise en production de votre solution digitale, peut commencer la promotion et la maintenance. 

Votre logiciel ou application est désormais accessible à l’ensemble des utilisateurs. Vous pouvez alors la promouvoir. Il n’en reste pas moins qu’il faut penser à la maintenir en état de bon fonctionnement et décider de ses évolutions éventuelles.

La maintenance est une étape qui dure dans le temps. En effet, le cycle de vie d’un logiciel et d’une application représente un travail continu. Pour rendre une application pérenne, il faut veiller à ses mises à jour et à répondre continuellement aux nouveaux besoins utilisateurs. Nous vous conseillons donc fortement de mettre en place un contrat de maintenance avec votre prestataire.   

Les points de vigilance et les facteurs qui peuvent affecter les délais

Plusieurs facteurs peuvent influencer les délais de développement d’une application. En voici quelques-uns :

  • La complexité de l’application : Une application plus complexe nécessitera plus de temps pour la développer. Cela est particulièrement vrai pour les applications qui impliquent de nouvelles technologies ou des fonctionnalités plus avancées. Il est important pour les applications complexes de prendre le temps d’étudier le périmètre global du projet afin de faire les bons choix techniques pour gagner du temps ensuite lors des phases de développement et de maintenance applicative. Un mauvais choix peut en effet avoir des impacts lourds sur la suite du projet.  
  • Le nombre de fonctionnalités : Plus une application a de fonctionnalités, plus elle prendra du temps à développer. Il est important de prioriser les fonctionnalités les plus importantes pour la livraison initiale et de développer les autres fonctionnalités ultérieurement.
  • Les ressources disponibles : Les délais de développement dépendent également des ressources disponibles, y compris le budget et les membres de l’équipe. Des ressources limitées peuvent entraîner des retards dans le développement de l’application.
  • La qualité du code : Un code bien écrit est plus facile à maintenir et à améliorer à l’avenir. Si la qualité du code est médiocre, cela peut entraîner des problèmes de performance et des bugs, ce qui peut augmenter les délais.
  • La communication et la collaboration : Une communication et une collaboration efficaces au sein de l’équipe de développement sont essentielles pour éviter les malentendus et les retards. Les outils de gestion de projet peuvent aider à assurer une collaboration efficace et à réduire les retards.
  • Les changements : Il arrive fréquemment qu’un projet évolue rapidement et que les fonctionnalités qui avaient été choisies au départ changent. Les besoins utilisateurs ne sont pas toujours bien compris ou peuvent évoluer rapidement. Un ajout ou une suppression de fonctionnalités en cours de développement peuvent affecter les délais. Une méthode agile (SCRUM par exemple) permet une meilleure prise en charge de ces changements. Le choix d’une méthode agile peut donc être un atout si votre projet venait à changer. 

Comment optimiser le temps pour développer une application ?

Voici une liste de conseils et de recommandations pour gagner du temps dans votre projet : 

  • Prendre un bon départ : Étudier le projet en amont du développement est un atout. Réfléchir à votre stratégie, à vos objectifs, et échanger avec les utilisateurs futurs est une bonne approche et vous fera gagner du temps. Cela vous permettra de partir sur de bonnes bases pour la réalisation de votre cahier des charges puis le développement de votre solution.
  • Démarrer petit avec un MVP : On ne le dira jamais assez, même en informatique “less is more”. Le MVP ou produit minimum viable, consiste à réaliser une version minimale du logiciel au regard des fonctionnalités à implémenter. L’application doit être fonctionnelle, mais simple et aller droit au but. Elle pourra évoluer ensuite grâce aux retours des utilisateurs. Commencer par un MVP permet non seulement de réduire fortement le temps de développement, mais également les coûts de production et de maintenance. 
  • Maîtriser le périmètre du projet : Il arrive fréquemment que le changement soit nécessaire vis-à-vis du cahier des charges initial. L’ajout de fonctionnalités en cours de développement peut avoir un fort impact sur l’allongement du temps de développement. Pour éviter de trop forts écarts avec le délai de développement prévisionnel, à chaque demande d’ajout de fonctionnalités, faites le point sur les fonctionnalités que vous pourriez retirer du cahier des charges. En retirant une fonctionnalité d’un niveau de complexité similaire à la fonctionnalité que vous souhaitez ajouter, le calendrier sera maîtrisé. Votre prestataire peut vous aider à définir quelles fonctionnalités peuvent être reportées à une version ultérieure. 
  • Utiliser des technologies cross-plateforme : Si votre solution digitale doit s’opérer sur plusieurs environnements et systèmes d’exploitation, vous pouvez optimiser le temps de développement en utilisant une technologie cross-plateforme, comme le framework Flutter de Google. 
  • Utiliser des éléments open source : De nombreux éléments déjà codés sont disponibles en open source, de façon gratuite et optimisée. Il est essentiel de faire le point et d’estimer s’il est avantageux d’en utiliser. 
  • Externaliser la maintenance en TMA : Choisir un tiers de confiance spécialiste des technologies et langages utilisés dans l’application permet de maîtriser la consommation des temps passés et de l’adapter aux besoins réels. Plus besoin d’avoir des ressources internes à plein temps si les besoins sont ponctuels. Il est possible de mettre en place des limites de temps de maintenance avec votre prestataire. 

Vous trouverez dans notre article “Comment assurer le succès de mon Application Mobile en 10 étapes seulement”, d’autres conseils pour optimiser les temps de développement. 

Notre expertise pour gagner du temps

Chez AxioCode, la maîtrise du cadrage fonctionnel et technique des projets est assurée via notre outil interne, développé par nos équipes, afin de répondre à des exigences de qualité et de durabilité élevées. 

Tous les éléments qui composent votre projet sont réunis dans un seul et même outil. Il permet à l’équipe de production d’avoir une totale visibilité sur l’ensemble du projet et de naviguer facilement dans les éléments techniques qui le composent.  

Vous bénéficiez à terme d’une application au code maintenable, facilement évolutive ainsi que d’une documentation exhaustive et actualisée.

En ne réalisant plus l’analyse fonctionnelle sur un outil de traitement de texte (Word), nous avons réduit de manière conséquente les incertitudes et les risques d’oublis. Notre logiciel permet ainsi de gagner du temps sur les phases de conception, de développement et de garantir une connaissance et un suivi optimal du projet, et ce, tout au long de la vie de votre application.

Conclusion

Le développement d’une application mobile ou logiciel web est un processus complexe qui peut prendre du temps et nécessite une planification minutieuse. Les délais de développement dépendent de plusieurs facteurs, notamment de la complexité de l’application, du nombre de fonctionnalités, des ressources disponibles, de la qualité du code ainsi que de la communication et de la collaboration entre les membres de l’équipe de développement. 

Il est important de choisir la méthode de développement appropriée en fonction des besoins du projet et des ressources disponibles. La planification et la gestion efficace du projet sont essentielles pour assurer des délais de développement raisonnables et la livraison d’une application de haute qualité.

Prenez contact avec un de nos experts. Cet entretien peut être réalisé à distance et vous permettra de mieux appréhender votre projet applicatif.

Livre Blanc
L’application métier pour digitaliser un processus d’entreprise
Une application métier
vous pose problème ?
Découvrez notre
diagnostic gratuit
Sur le même sujet