Vous avez un projet d’application mobile sans budget ou avec un budget limité ? Vous souhaitez vous assurer de la viabilité de votre projet ? Ne laissez pas quelqu’un d’autre aller au bout de votre idée.

Nous vous donnons quelques conseils qui vont vous permettre d’optimiser vos coûts de développement d’application mobile.

Démarrez votre projet à moindre frais en attendant de trouver vos sources de financement ou tout simplement vos clients.

#1 Démarrez petit et lancez un MVP (Minimum Viable Product)

Le premier facteur d’échec d’un projet mobile est l’absence de données utilisateurs.

Pourquoi ? Car l’erreur la plus fréquente est de développer pendant des mois la première version de votre application sans la montrer à vos utilisateurs potentiels. Ainsi, le risque est d’avoir un produit qui ne correspond pas aux attentes du marché.

Le Minimum Viable Product vous permet d’éviter cet écueil et d’économiser du temps et de l’argent.

L’application MVP n’est pas une “application minimale” ni une application avec toutes les fonctionnalités. Il s’agit d’une application mobile pour laquelle vous faites le choix de “sacrifier” des fonctionnalités jugées comme non-indispensables.

MVP-minimum-viable-product-optimiser-couts-developpement-application-mobile

Vous obtenez alors un lancement plus rapide et moins coûteux afin d’apprendre des retours de vos utilisateurs et ainsi d’améliorer votre application mobile.

L’application MVP doit avoir une fonctionnalité principale, qui répond en grande partie au problème de l’utilisateur mais pas parfaitement afin d’apprendre ce dont a besoin le marché.

Elle va permettre de confirmer ou d’infirmer vos hypothèses de développement pour vos prochaines versions, et vous conforter ou vous stopper dans votre idée afin de limiter vos risques financiers.

En résumé, le principe de l’application mobile MVP vous offre les avantages suivants :

  • une mise à disposition plus rapide sur les stores d’applications une première application étant déjà installée
  • des coûts de développements initiaux réduits
  • une acquisition rapide de données analytiques pour les versions suivantes
  • une obtention plus rapide des avis et commentaires utilisateurs
  • la détection plus rapide d’erreurs de conception

Attention, l’usage d’une application mobile MVP peut également présenter des risques :

  • désinstallation de l’application considérée comme incomplète ou insatisfaisante (très peu de chances de réinstallation)
  • problème d’App Store Optimisation (ASO) vous permettant d’être mieux référencé et donc plus visible sur les stores Apple et Google

Les 13 critères sur lesquels se basent Google Play et Apple Store pour référencer votre application mobile :

criteres-referencement-google-play-apple-store

Pour minimiser les dangers, identifiez soigneusement les fonctionnalités clés de votre application, les “must have”, ou marketer différemment votre application auprès d’un panel d’utilisateurs.

  • Annoncez les évolutions à venir
  • Demandez leur avis
  • Impliquez-les dans votre évolution, ils seront votre meilleure publicité sur les réseaux sociaux.

#2 Développez votre application mobile étape par étape

Comme dit précédemment, rien ne vous oblige à développer toutes les fonctionnalités de votre application d’un coup.

Si vous optez pour un MVP, prenez le temps d’identifier les outils nécessaires à votre lancement. C’est-à-dire, les outils qui vont vous permettre d’optimiser vos coûts de développement et de glaner des informations suffisantes pour vous assurer de la pérennité de votre marché.

Quatre options s’offrent à vous :

  1. Créer une page web de présentation
  2. Créer une application web en responsive design.
  3. Créer une application mobile hybride
  4. Créer une application mobile native en plusieurs versions

// La page web de présentation

Vous souhaitez affiner votre projet et bien comprendre les besoins du marché avant d’engager des coûts de développement. Réalisez votre page web pour commencer.

En parallèle d’une étude de marché, indispensable à tout business, créez une page web présentant l’application et ses fonctionnalités principales.

  • Agrémentez-la d’une vidéo par exemple pour la rendre plus attractive.
  • Soumettez un formulaire aux intéressés et proposez-leur de s’inscrire à une newsletter pour rester informés de la sortie officielle de l’application.

// Une application web en responsive design

Passez à l’offensive et testez quelques fonctionnalités de votre application MVP.

Vous disposez déjà d’un site web sur lequel vos utilisateurs ont l’habitude de se rendre, servez-vous en.

Agrémentez votre site d’un système d’authentification, si besoin, et d’une fonctionnalité de votre application.

L’application web en responsive design, ou appelée également webapp, est une application adaptée aux écrans de smartphones et tablettes et accessible par tous les navigateurs web.

application-web-mobile-et-application-mobile-native

L’application web est dans la majorité des cas moins onéreuse que la création d’une application mobile native, c’est-à-dire une application disponible uniquement sur mobile et téléchargeable depuis les stores Apple, Google et Windows.

Par ailleurs, si vous avez besoin de connecter une base de données à votre application mobile afin de recueillir des informations de la part de vos clients ou révoquer un accès/bannir l’utilisateur par exemple, un back-office de gestion sera nécessaire et disponible via un navigateur web.

Lissez les coûts de développement et optez pour une plateforme web unique avec un accès administrateur.

// L’application mobile hybride

Entre l’application web et l’application mobile native, se trouve l’application mobile hybride. Comparée à une application native, elle est moins chère et plus rapide à développer. Elle pousse le principe d’application web plus loin.

Il s’agit de développer une application pour toutes les plateformes avec la même technologie web. Puis elle est encapsulée dans un “foyer” qui en fera une application mobile que l’on peut installer via les stores mobiles plutôt que via son navigateur web.

Il s’agit d’une couche de code natif combiné au code web lui permettant ainsi d’accéder aux fonctionnalités natives de l’appareil. Les comportements attendus d’une véritable application mobile native sont donc réalisables :

  • fonctionnement hors-ligne
  • icône dédiée sur le smartphone de l’utilisateur
  • exploitation des capacités du système : GPS, Photo, notifications…
  • stockage local de données

La solution hybride est la plus économique pour créer une application multiplateforme.

La maintenance est aussi moins onéreuse puisque vous n’avez qu’une version de code à gérer contrairement à une application native sur 2 systèmes d’exploitations différents.

Néanmoins, les applications hybrides sont moins performantes que les applications natives.

Elles sont conseillées dans le cadre d’un MVP et si vous avez déjà entamé le développement d’une webapp. C’est la suite logique de votre développement.

Article similaire :  La To Do List pour améliorer mon expérience client grâce au digital

En effet, vous avez recueilli des avis ainsi qu’un panel d’utilisateurs “test” qui ont pu commenter les premières fonctionnalités de votre application à travers une webapp.

Les retours sont positifs et vous leur apportez désormais une vraie application avec quelques fonctionnalités supplémentaires.

Leur retour et le nombre de téléchargements croissant permettra de crédibiliser votre projet auprès d’investisseurs et vous encourager à passer à l’étape supérieure : l’application mobile native.

// L’application mobile native

Une application mobile native est une application téléchargeable gratuitement ou de façon payante.

Elle est développée spécifiquement pour un des systèmes d’exploitation utilisés par les supports mobiles – smartphone ou tablette – et distribuée par l’intermédiaire des plateformes d’applications.

  • Google Play pour les téléphones sous Android
  • Apple Store pour les iPhone et iPad
  • Windows Phone pour les téléphones Windows

L’application native est plus performante que l’hybride car elle accède directement aux ressources de l’appareil. Elle utilise la mémoire du smartphone, et dispose d’une meilleure qualité et résolution. L’expérience utilisateur n’en est que meilleure.

Une application native est primordiale pour des applications qui sollicitent beaucoup la plateforme : par exemple les applications très graphiques ou nécessitant des actions en temps réel.

Enfin, les applications natives sont également mieux référencées sur les stores.

Par ailleurs, il existe une multitude de smartphones et tablettes aux résolutions et tailles d’écran différentes, et de systèmes d’exploitation différents (iOS, Android, Windows).

Développer une application pour ces différents appareils demandent du temps, notamment pour tester que l’application s’affiche bien quelque soit le type d’écrans.

La développer en natif requiert la connaissance des langages spécifiques à chacune des plateformes (Java pour Android, Swift ou Objective-C pour iOS). Ainsi que le développement de deux bases de code différentes à faire évoluer et à maintenir par deux équipes aux compétences différentes.

Néanmoins il existe des astuces pour économiser sur votre développement mobile en natif :

<> Optez pour le natif cross-plateforme

Il existe aujourd’hui des outils vous permettant de créer des applications natives avec un code unique, c’est-à-dire, d’utiliser le même langage sur l’ensemble des systèmes d’exploitation.

Par exemple, chez AxioCode, nous utilisons Xamarin. Cet outil réduit de 30% en moyenne nos temps de développement pour un projet mobile.

<> Commencez par une V1 et faites évoluer votre application mobile via un contrat de support

Rien ne sert d’avoir une application complètement aboutie. Pour maintenir en haleine vos utilisateurs, proposez-leur des mises à jour avec des améliorations régulières. Vous gardez ainsi contact avec vos utilisateurs.

Pour gérer vos améliorations, pensez à signer un contrat de support chez votre prestataire.

Via un contrat de support vous bénéficiez de plus de souplesse dans vos développements. Vous gagnez du temps dans vos démarches..

Un chef de projet vous est dédié et vos demandes sont prises en compte sans nécessité de réaliser un nouveau devis et d’engager des acomptes.

Par exemple, chez AxioCode, nous proposons un contrat de support applicatif qui garantit la mobilisation d’un chef de projet durant un nombre d’heure défini par vos soins à un tarif “support” préférentiel. Le règlement s’effectue au temps passé et après la livraison de la nouvelle fonctionnalité.

<> Ne soyez pas trop gourmand

Évitez les animations et la multiplication de petites fonctionnalités. Elles sont bien souvent coûteuses pour peu d’utilité.

Vos utilisateurs téléchargent votre application pour qu’elle réponde à un besoin précis. Concentrez-vous sur ce besoin.

Limitez le nombre d’écrans. La navigation doit être fluide, rapide. L’information recherchée doit être trouvée quasi-instantanément.

Par exemple : découpez les étapes d’inscription sur votre application mobile pour alléger et améliorer le process utilisateur.

etapes-connexion-google

#3 Réduisez les risques, créez un plateau projet

Les méthodologies classiques de gestion de projets  dites “prédictives” s’attachent à planifier le projet de bout en bout laissant peu de places aux changements.

Or dans le contexte d’un MVP par exemple, vous avez besoin de souplesse afin d’adapter votre produit à l’évolution rapide du marché et aux retours de vos utilisateurs.

D’innombrables facteurs, technologiques, marketing ou opérationnels peuvent avoir un impact sur les développements.

Afin de maximiser la rapidité des développements, assurez-vous en amont du cadre de travail des développeurs, ce que l’on appelle aussi le “plateau projet”, pour minimiser les frictions tout au long du processus de production.

Ce plateau projet a pour but de faciliter la communication et la compréhension entre l’ensemble des acteurs du projet. Il se compose de l’ensemble de l’infrastructure nécessaire dès le premier jour du projet : serveurs de tests, environnement de pré-production et production.

Les serveurs de tests et l’environnement de pré-production vous permettent de rester au centre du projet et minimiser ainsi les risques d’erreurs qui pourraient vous coûter chers.

A chaque étape de développement, vous validez les spécifications fonctionnelles et techniques rédigées par votre chef de projet. Testez votre application sur un environnement de pré-production avant la mise en production officielle auprès de vos utilisateurs.

Si cette méthodologie de travail peut vous paraître chronophage ou fastidieuse, elle est nécessaire à la bonne maîtrise de votre budget.

D’ailleurs sur ce sujet, nous vous invitons à lire également notre article “Les 9 points clés à connaître pour estimer le coût de votre application mobile”

 

Pour conclure, lancez-vous ! N’attendez pas pour faire vivre vos idées.

Découvrez notre vidéo pour un récap’ de nos astuces.

En résumé, démarrez petit, établissez votre MVP. Faites évoluer votre application étape par étape.

Le MVP est votre meilleur allié pour rechercher des clients et des sources de financements tout en optimisant vos frais et en minimisant vos risques.

 

Si vous souhaitez être accompagné dans la création de votre MVP, réservez votre diagnostic gratuit avec un de nos experts. Grâce à un entretien de 30 minutes, nous discutons et établissons un bilan de l’état de votre projet mobile.

Vous avez un projet ? Parlons-en !