7 mythes sur les applications mobiles empêchant la croissance de mon entreprise
4.8 / 5 (8 votes)

Les mobiles sont devenus omniprésents dans nos vies. Les clients et les utilisateurs des entreprises préfèrent largement l’utilisation de ces appareils comme support.

Les entreprises réalisent de plus en plus la nécessité de fournir des applications et des solutions mobiles pour alimenter leur activité.

Cependant, certains mythes et idées reçues sur les applications mobiles métier empêchent les entreprises de tirer parti de tout le potentiel de la mobilité pour stimuler leur croissance.

Mythe 1 : Le développement d’applications d’entreprise est un processus de longue haleine

Les méthodes conventionnelles de développement prennent en effet beaucoup de temps. En règle générale, il faudrait environ six mois avant qu’une nouvelle application n’arrive sur l’App Store. Multipliez le chiffre par le nombre d’applications requises par l’entreprise et une stratégie d’applications devient vite un casse-tête, même avant sa conceptualisation.

Cependant, de nouvelles méthodes innovantes facilitent le développement et le déploiement rapides, dissipant ainsi le mythe commun du développement d’applications en tant que processus de longue haleine.

En fait, en utilisant des solutions toutes faites qui ne nécessitent aucun codage, il est même possible de déployer des applications très intuitives en quelques heures, voire moins ! Evidemment cette solution ne permet pas d’avoir une application sur-mesure pour votre activité.

La réutilisation de code, les services back-end accélérant l’intégration et d’autres développements contribuent également à accélérer le temps de développement.

La dernière approche de développement multiplateforme réduit encore le temps de développement. Forrester estime que les développeurs d’applications utilisent jusqu’à dix langages de codage différents, tels que JavaScript, HTML5, Node.js, etc., ce qui en fait une tâche complexe et gourmande en ressources.

Les nouvelles plates-formes d’applications, avec une approche «apportez votre propre boîte à outils», permettent l’utilisation de tous les langages de codage à la fantaisie du développeur, ce qui réduit considérablement la courbe d’apprentissage.

Des plates-formes telles que Xamarin accélèrent considérablement le développement en exigeant le codage des éléments clés de l’application une seule fois et en réutilisant le code sur différentes plates-formes.

Des solutions Cloud prêtes à l’emploi, pour l’hébergement, les tests et d’autres fonctions clés simplifient encore plus la vie du développeur et réduisent ainsi le temps de développement de votre solution métier.

Evidemment plus le temps de développement est réduit, plus votre application métier aura un prix bas.

Mythe 2 : Le développement d’applications mobiles est un projet unique

L’un des mythes les plus importants en matière de développement d’applications est que le processus de développement est un projet unique dans le temps.

Lancer une application s’apparente à démarrer une entreprise. Il n’y a pas de fin en vue, et on ne peut jamais baisser la garde. Déployer l’application pour les utilisateurs n’est que le début d’un grand projet.

Les applications doivent évoluer en fonction de l’évolution des exigences de l’entreprise et de la technologie mais aussi des utilisateurs. D’un autre côté, les bugs invariables qui se produisent doivent être également traités. Une application stagnante deviendra vite obsolète.

Une bonne approche à adopter est le concept de Produit Minimum Viable (MVP en anglais), en développant la fonctionnalité principale et en adoptant une approche itérative de développement de produit. Cette approche offre une flexibilité sans faille et facilite les modifications, au besoin. Mais pour cela il faudra avoir un cahier des charges bien construit qui met en avant les différentes modifications voulues au fur et à mesure.

MVP-minimum-viable-product-optimiser-couts-developpement-application-mobile

Mythe 3 : L’application mobile est une copie du site Web

Un mythe courant de l’application mobile considère une application comme une version miniature du site Web de l’entreprise et y ajoute des fonctionnalités, alors que le concept même d’une application est d’offrir une ou plusieurs fonctionnalités spécifiques et ciblées à un ensemble d’utilisateurs ciblé.

Les applications qui tentent de faire d’une pierre deux coups sont presque toujours lentes et difficiles à contrôler.

Des graphismes de haute qualité aident, mais les utilisateurs de l’entreprise recherchent la fonctionnalité et la facilité d’exécution de leur travail avant tout.

Un projet bien pensé, la convivialité, la simplicité et, surtout, un objectif clairement défini sont les ingrédients essentiels du succès de votre application mobile métier.

Un mythe connexe étant que les applications métiers sont très chargées en données, plaçant de lourdes charges sur les appareils.

Cependant, la réalité est différente. Les meilleures plates-formes mobiles prennent de grandes quantités de données du backend, mais n’en transmettent qu’une fraction au téléphone, après l’avoir filtré selon les besoins.

Les développeurs compétents limitent la taille du transfert de données par application à 1 Mo ou moins.

Mythe 4 : les applications mobiles sont bon marché

Pour une raison quelconque, de nombreuses personnes assimilent les solutions mobiles à des coûts bas et sous-estiment grossièrement le budget alloué à la fourniture de solutions de mobilité. Bien que les applications simples puissent être développées à la volée avec un investissement minimal, le développement d’applications hautement fonctionnelles nécessite beaucoup d’efforts.

Un UX simple et des fonctionnalités puissantes nécessitent un backend compliqué. En règle générale, plus la liste des fonctionnalités est avancée, plus le coût est élevé.

La préparation du concept, la conception de la solution d’architecture, la conception et les visuels de l’interface utilisateur, les tests, la distribution de l’application, le support utilisateur et la formation des utilisateurs finaux, requièrent tous un investissement considérable, d’autant plus qu’ils nécessitent l’utilisation des dernières technologies facilitant l’accélération des processus de développement.

Mythe 5 : Applications mobiles = Smartphones

Peut-être que le plus grand mythe associé aux applications mobiles consiste à assimiler les applications à des smartphones.

Alors que les utilisateurs de smartphones sont en effet les plus gros consommateurs d’applications mobiles, les applications d’entreprise sont également utiles pour de nombreux autres appareils, notamment les :

  • Tablettes
  • Montres intelligentes
  • Lunettes intelligentes
  • Appareils à capteurs
  • Voitures
  • Etc…

Cet ensemble d’appareils permet à vos collaborateurs une mobilité accrues et une utilisation plus complète de votre solution mobile métier.

Mythe 6 : Une compatibilité difficile avec les outils en place

De nombreuses entreprises, en particulier celles qui ont lourdement investi dans la planification des ressources d’entreprise (ERP) et d’autres systèmes, hésitent à développer des applications mobiles qui ne peuvent pas s’intégrer de manière transparente à ces technologies existantes.

Les systèmes et les API tels que Sharepoint, MySQL,

Oracle et SAP peuvent ne pas être nécessairement accessibles via mobile.

Cependant, l’émergence d’une solution d’entreprise MBaaS (solution de service mobile en tant que service) avec une infrastructure d’API résout la plupart de ces problèmes et permet aux appareils mobiles d’accéder facilement aux systèmes hérités.

Mythe 7 : Le développement d’une application mobile consiste seulement à écrire du code

Développer une application mobile réussie nécessite beaucoup plus que le codage. La connaissance des technologies Android et iOS est la condition de base.

La conception complète de l’application, à commencer par l’idée initiale, et englobant la conception de la fonctionnalité, la conception de l’interface utilisateur et les visuels, requiert une bonne expertise et de préférence une expérience.

Il est également nécessaire de rester au fait des dernières technologies, de réagir aux nouvelles tendances, de s’adapter aux derniers matériels et d’adapter votre projet aux nouveaux appareils tels que les montres intelligentes.

Conclusion

Chaque cas d’utilisation et projet est unique, ce qui nécessite l’utilisation de langages de développement et de kits d’outils différents, ainsi que la nécessité d’une solution de connectivité pour différents systèmes de gestion et sources de données. Dans l’espace mobile, la prise en charge de plusieurs versions de systèmes d’exploitation de périphériques devient également essentielle. Les plateformes d’applications mobiles basées sur le cloud facilitent la vie du développeur.

Le projet de développement moyen implique en moyenne 20 parties prenantes différentes, telles que des chefs d’entreprise, des chefs de projet, des développeurs, des représentants informatiques internes, des parties prenantes salariés ou utilisateurs finaux, des représentants de la direction, etc.

Il faut un haut niveau de collaboration pour réunir ces parties prenantes et garantir le bon déroulement du processus de développement.

La mobilité est beaucoup plus que le développement d’applications pour votre entreprise. Cela nécessite une stratégie de mobilité plus large et un effort concentré pour fournir une solution de mobilité de pointe.

Grâce à notre expérience dans plusieurs secteurs, nous sommes à même de collaborer avec vous dans le déploiement d’applications mobiles de haute qualité.

Pour faire avancer votre entreprise, en exploitant tout le potentiel des appareils mobiles, tout en maintenant les attentes réelles, en séparant le mythe de la réalité, nous vous invitons à prendre rendez-vous avec l’un de nos expert pour un diagnostic téléphonique gratuit afin de discuter de votre projet et vous aidez dans sa réflexion.

Réservez votre diagnostique gratuit avec un de nos expert AxioCode