Comment améliorer la performance de votre entreprise ? Comment agir sur sa performance avec une application mobile métier ? Quel type d’application mobile entreprise vous convient-il le mieux ?

Développer une application mobile métier, c’est l’assurance d’obtenir une solution sur-mesure qui saura satisfaire vos collaborateurs et/ou vos partenaires.

Cet avantage concurrentiel vous permet d’automatiser vos processus métiers et de rendre vos équipes plus efficaces sur le terrain ou, tout simplement, dans vos locaux.

C’est un outil utilisé au quotidien qui accélère vos tâches quotidiennes répétitives. En effet, en la modulant avec des fonctionnalités sur-mesure, l’application mobile métier sera complètement adaptée à votre métier.

Découvrons ensemble les 4 facteurs stratégiques pour améliorer la performance de votre entreprise grâce à une application mobile métier.

1- Déterminer l’importance de votre application mobile métier

Il n’est pas question de créer une application mobile pour dire que vous possédez une application mobile. Non, celle-ci doit apporter de la valeur ajoutée, un véritable service supplémentaire.

Ainsi, avant de vous lancer tête baissée, il est important de vous poser la question si votre application vous est réellement utile. Il se peut que développer une application mobile métier soit trop tôt dans le parcours de développement de votre entreprise.

Il est également indispensable de réfléchir en amont à tous les niveaux de votre organisation qui seront touchés par ce nouvel outil, et de bien anticiper ses conséquences.

Pour se faire, il suffit de vous appuyer sur les 3 piliers suivants.

1. Exploitation

  • A quelle fréquence vos collaborateurs l’utiliseront-ils ? Sur quelle durée ?
  • Pour quels usages ?
  • L’application mobile dépend-elle d’applications internes ou externes ?
  • Ou au contraire influe-t-elle sur des logiciels internes ou externes ?
  • Quel est le volume de personnel nécessaire pour la mise en place, la promotion, le support et le maintien de l’application ?
  • Quel est le nombre d’utilisateurs qui manipuleront cette application ?

2. Performance

  • Quel type d’application sera le plus utile à vos collaborateurs ? Sur Tablette, sur Smartphone, les deux ?
  • Quelle sera son influence sur votre chiffre d’affaires ?
  • Quel retour sur investissement ?
  • L’application est-elle indispensable, stratégique ou utile à votre business ?

3. Utilisateurs

Il est nécessaire d’établir le profil des futurs utilisateurs de l’application mobile. En effet, si votre cible n’utilise jamais de tablettes ou possède une tendance à utiliser les réseaux sociaux abondamment par exemple, votre application mobile sera pensée différemment.

  • Vos collaborateurs, partenaires ou tous futurs utilisateurs de l’application sont-ils réticents au mobile ? Ou bien au contraire sont-ils constamment sur le terrain ?
  • Quels sont leurs niveaux hiérarchiques ?

2- Définir vos besoins d’application mobile

Si l’importance de votre application mobile métier est confirmée, passons à l’étape de définition de vos besoins.

C’est le moment de mettre à plat toutes vos problématiques pour obtenir une application conforme à votre entreprise.

1. Profiler votre cible

Que ce soit une application destinée à vos équipes, à vos partenaires ou à vos fournisseurs, il est nécessaire de bien comprendre votre cible.

Pour vos équipes, déterminez :

  • Homme / Femme ?
  • Quelle tranche d’âge ?
  • La catégorie socio-professionnelle ?
  • Le lieu de résidence
  • Les habitudes d’utilisation ? Leur degré d’aisance avec l’informatique ?

Si votre cible est axée BtoB, dans ce cas définissez votre public professionnel.

  • Le secteur d’activité ? Le type d’activité ?
  • L’emplacement géographique ?
  • La taille de l’entreprise ?
  • La stratégie de développement ?
  • La présence à l’international ?
  • Leur maturité digitale ?

 

Un conseil : impliquez le métier dès le début de la réflexion !

En effet, définir votre public dans votre coin c’est bien mais faire participer vos équipes c’est mieux. Posez-leur des questions, enquêtez, investiguez afin d’être certain de viser juste.

Et continuez tout au long du projet : demandez leur avis sur des fonctionnalités spécifiques, testez votre application mobile sur un panel d’utilisateurs, prenez en compte leurs retours.

2. Déterminer le type d’applications mobiles

Grâce aux habitudes de consommation de votre cible, vous déterminerez plus facilement le type d’applications adéquate à votre projet.

Tout d’abord, sur quels supports souhaitez-vous la développer ? Une tablette ? Un smartphone ?

Il convient ensuite de choisir le type d’application : applications mobiles natives, applications mobiles hybride, applications web ou applications “mixtes”.

Quelles différences entre ces 4 types d’applications ?

  • Une application mobile native est développée spécialement pour un système d’exploitation tels que iOS (Apple), Android (Google Play) ou encore Microsoft.

Ainsi, elle est téléchargeable seulement à partir des plateformes mobiles soit gratuitement soit par une compensation financière.

Elle possède de nombreux avantages mais également des inconvénients et pas des moindres. En effet le budget, en règle générale, est doublé puisqu’il est conseillé de développer deux applications pour les plateformes Apple Store et Google Play. Cependant, les multiples avantages compensent très nettement cette hausse de budget : l’utilisation des fonctionnalités natives du téléphone (GPS, Appareil Photo), les notifications Push, le mode hors-ligne, etc.

 

  • Une application web est une application créée pour être consultable d’un navigateur web que ce soit sur support mobile ou via un ordinateur.

Elle coute sensiblement moins chère que l’application mobile native, du notamment au fait qu’elle s’adapte sur Apple ou Android puisqu’elle est utilisable d’un navigateur web.

Cependant, elles comptent un grand nombre d’inconvénients : il est obligatoire de posséder une connexion, les notifications Push inexistantes, moins grande rapidité…

En pratique, l’application web est créée pour un usage “back-office”. En d’autres termes, si vous avez besoin d’un espace de gestion. Elle est souvent complémentaire avec une application mobile native afin d’ajouter/supprimer des informations dans cette dernière.

application-web-mobile-et-application-mobile-native

  • Une application hybride est une solution située entre une application mobile native et une application web.

Son coût est très faible, certes. Néanmoins, elle est souvent décevante car pour atteindre un niveau de qualité d’une application mobile native, vous devez investir autant d’argent.

Les applications hybrides sont utiles pour les applications éphémères.

 

  • Une application “mixte”représente un compromis particulièrement intéressant entre application native et web.

Elle consiste à développer une application native et d’y intégrer à la fois des vues (écrans) natives et des vues web selon les besoins d’ergonomie et d’interaction avec le smartphone.

De nombreux grands acteurs du numérique ont adopté cette solution pragmatique, comme Amazon par exemple.

3. Évaluer votre niveau de maturité digitale

Évaluer votre niveau de maturité vous amènera à vous poser les bonnes questions. Si vos équipes ne sont pas encore prêtes à se digitaliser, votre projet d’application mobile métier sera un véritable échec.

Pour cela, vous devez sonder à quel stade votre entreprise se situe dans sa transformation numérique. Ainsi, il sera peut-être nécessaire d’adapter la première version de votre application.

Il existe 4 profils d’entreprise avec des niveaux de maturité digitale différents.

  • Les “Beginners” (Les “Initiées”)
    • Le profil le plus courant chez les entreprises
    • Les équipes de direction et de management sont réticentes par rapport au retour sur investissement et à la valeur d’une mutation digitale
    • Expérimentations numériques, mais sans vision de cohérence globale par rapport au fonctionnement global de l’entreprise et de son marché
    • Immaturité face à la digitalisation
  • Les “Fashionistas” (Les “Opportunistes”)
    • Nombreuses solutions digitales, mais segmentées, de façon verticale sans penser au process de production et de vente globale
    • Pas de plan défini avec une cible bien précise à atteindre
    • Organisation globale en silos avec un niveau de coordination transversale faible
    • Culture digitale présente mais avec un niveau de diffusion qui n’est pas homogène
  • Les “Conservators” (Les “Conservatrices”)
    • Vision cible et globale existante mais non mise en place
    • Digitalisation de l’entreprise peu développée
    • Les grandes fonctions de base du digital maitrisées, mais une gestion en silos réduit son efficacité
  • Les “Digirati” (Les “Éduquées”)
    • Les plus avancées dans leur digitalisation
    • Plan stratégique mis en place avec une vision cible bien définie
    • Gouvernance du digital centralisée et transversale à l’entreprise,
    • Coordination des ressources et des moyens
    • Nombreux projets existants dans le domaine avec une mesure de l’efficacité et la capacité à générer un ROI quantifiable
    • Forte culture du digital, un des moteurs de croissance de leurs activités

Si vous en êtes qu’au commencement, avec un profil proche des entreprises “Beginners”, il est important de réfléchir aux différents impacts de votre application sur vos process métiers, sur vos organisations, sur vos équipes, sur vos clients, etc.

  • Impact technique ? Obtenir des équipes autonomes et formées à l’outil utilisé par exemple
  • Impact économique ? les embauches à prévoir pour le support
  • Impact social ? le relationnel avec vos clients, vos collaborateurs, vos fournisseurs, …
  • Impact financier ? quels coûts supplémentaires ce projet va engendrer (exemple : le coût des formations délivrées à votre équipe en interne, la mise à disposition de tablettes aux équipes sur le terrain, etc.)
  • Impact organisationnel ? intégrer dans vos plannings des réunions et des revues hebdomadaires…

3- Rédiger votre cahier des charges fonctionnel mobile

Après la réflexion, la rédaction… En effet, afin d’obtenir des devis d’un ou plusieurs prestataires mobiles, il est nécessaire de rédiger un cahier des charges fonctionnel. Si vous n’avez pas les compétences en interne, faites-le rédiger par un prestataire.

L’idéal serait de désigner un chef de projet internet qui serait l’intermédiaire entre le prestataire, les utilisateurs et vous.

Article similaire :  7 mythes sur les applications mobiles empêchant la croissance de mon entreprise

Ainsi, il serait en charge, si possible, de rédiger le cahier des charges, faire appel à une agence puis de suivre les tests, évolutions, mises à jour, etc.

Pensez également à faire contribuer votre département Marketing. Celui-ci se chargerait notamment de créer la documentation pour former les équipes.

1. Fonctionnalités de votre application mobile métier

Listez les fonctionnalités utiles à votre application métier et décrivez-les en détail.

En règle générale, nous préconisons de décrire chaque étape, pas à pas, au fur et à mesure que l’utilisateur évolue dans votre application mobile.

Pour une application mobile métier, il existe un panel gigantesque de fonctionnalités stratégiques qui amélioreront incontestablement la performance de votre entreprise.

  • Espace back-office : vous devez modifier des informations dans votre application mobile ? C’est exactement ce pourquoi sert le back-office. C’est un espace de gestion qui vous permet de gérer par exemple les accès de vos utilisateurs, une base de données des réservations, des commandes, de vos clients, etc.
  • Création de compte d’un utilisateur : l’utilisateur doit-il avoir accès à un compte privé ? Doit-il se connecter par e-mail/Mot de passe ? Via les réseaux sociaux ? Lesquels ?
  • Fonctionnalités natives de votre téléphone : l’application doit-elle utiliser les outils intégrés au téléphone tels que l’appareil photo, le GPS, le système NFC, le Bluetooth, un scan de QR Code… ? Faut-il prévoir des notifications Push ?
  • Achats “in-app” (dans l’application) : l’application doit-elle prévoir des achats “in-app” ? Doit-elle contenir des fonctionnalités e-commerce ? L’utilisateur doit-il commander des produits ?
  • Système de réservation automatisé : devez-vous modifier, accepter, refuser des réservations automatiquement ? Faut-il les attribuer à des chauffeurs ?
  • Messagerie instantanée : l’application doit-elle fournir un chat, une messagerie instantanée interne ?
  • Envoi SMS automatique : Faut-il une vérification ou un envoi SMS quelconque ?
  • Planification des tâches automatique : l’application doit-elle contenir un calendrier ? Un système de planification ?
  • Envoi e-mail automatique : souhaitez-vous envoyer des e-mails automatique à l’inscription de votre utilisateur par exemple ?
  • Traduction : l’application doit-elle être traduite en plusieurs langues ? Combien de langues ? Fournissez-vous les fichiers de traduction ?
  • Mode hors-connexion internet : l’application doit-elle fonctionner en mode hors-ligne ?
  • Accès à une API ou à un service web : faut-il créer une API ? C’est-à-dire : l’application doit-elle être mise à jour ou liée à un site web ou un service web externe ?

 

D’autres questions sont également essentielles :

  • Le graphisme doit être de très haute qualité ou simplement acceptable ? Fournissez-vous les éléments graphiques ou votre prestataire doit-il s’en occuper ? Avez-vous une charte graphique spécifique à respecter ?
  • Avez-vous besoin de rapport statistiques ? Sur l’utilisation de l’application par vos utilisateurs ? Sur le nombre de pages vues ? Souhaitez-vous procéder à des tests A/B ?
  • Quel est le nombre de mises à jour prévues dans l’année ?

2. Créer vos maquettes d’applications mobiles

Avec le cahier des charges, il est recommandé de fournir des maquettes “wireframe”. Si votre prestataire vous rédige votre cahier des charges, il vous proposera certainement dans son devis la création des maquettes.

Elles sont essentielles pour bien faire comprendre votre besoin et ne pas laisser place à l’interprétation.

Nul besoin de créer des maquettes haute-fidélité, des schématiques suffiront à donner des informations de façon claire et précise.

maquettes-application-mobile-exemple

3. Définir votre budget

Il est temps d’aborder le sujet délicat : le budget. Et quand nous parlons de budget, nous pensons bien entendu au coût global.

Le budget ne s’arrête pas au développement de votre application mobile. Il est primordial de prévoir tous les postes liés de près ou de loin à votre projet d’application mobile tels que :

  • les coûts de développement de votre application
  • les coûts de promotion
  • les frais liés à la maintenance de votre application
  • les coûts de référencement de votre application
  • les coûts liés au design de votre application
  • etc.

calcul-budget-global-projet-application-mobile

4. Fixez-vous un délai

Enfin, déterminez un planning de réalisation.

Vous allez bouger des organisations et changer des habitudes. Il est primordial de planifier votre transition en douceur et non en urgence.

Prévoyez par exemple :

  • une date pour le brainstorming avec vos équipes
  • un délai pour tester votre application
  • une date pour former vos équipes à l’outil
  • une date de livraison en production
  • des jours pour vos revues hebdomadaires ou mensuelles
  • etc.

agenda-tests-application

4- Exemples d’applications mobiles métiers à forte valeur ajoutée

Il est vrai qu’il existe des solutions clés en main sur le marché et bien moins chères qu’un développement sur-mesure. Cependant, comme nous le disions précédemment, créer votre propre application signifie une application mobile complètement adaptée à votre métier et à votre business.

C’est une application que vous faites évoluer avec des fonctionnalités sur-mesure, utiles à votre quotidien. Elle peut être mise à jour à votre rythme. Avec une solution existante, vous serez certainement dépendant des mises à jour, d’un abonnement mensuel, d’un support plus ou moins fiable, etc.

Voici 9 exemples d’applications mobiles métiers que vous pouvez adapter à votre entreprise et à vos besoins.

1. Collecter vos données sur le terrain

Vos techniciens relèvent des données sur le terrain et manquent d’outils adaptés à leur situation de mobilité ?

Une application mobile vous apporte la solution à ce problème : mode hors-ligne pour le manque de connexion internet, traitement de données complexes, export de fichier EXCEL, envoi d’e-mails automatiques, etc.

tablette-terrain-syngenta-collecte-donnees-mobile

En savoir plus sur une application mobile de collecte de données sur le terrain

2. Gérer vos stocks

Scan de codes barres, envoi de notifications en temps réel… la gestion de vos stocks peut se décomplexifier grâce une application mobile.

Couplée à la prise de commande de vos clients, l’application pourrait prévenir vos équipes d’une baisse de stock, aider à la logistique et au réapprovisionnement des produits, etc.

3. Organiser vos événements

Vous organisez un événement d’entreprise ? Quoi de mieux qu’une application mobile pour afficher la description des intervenants, le programme, ou encore un plan du lieu.

Cette application serait destinée à tous les collaborateurs participants à l’événement mais pas seulement.

Les organisateurs pourraient également gérer les invitations, le planning, le programme… à partir d’un espace de gestion par exemple.

4. Être alerté en temps réel

Être alerté en temps réel est bien un des grands avantages à utiliser une application mobile.

Par le biais de notifications Push, vous avez la possibilité d’informer vos équipes, vos partenaires ou vos fournisseurs en temps réel. Que ce soit pour votre gestion de production, de vos achats, de vos ventes…, une application mobile vous fera gagner du temps dans vos tâches répétitives.

5. Créer votre messagerie interne

Comme le montre une étude ComScore, les applications sociales et communautaires sont au rendez-vous auprès des Français en 2019.

Afin de renforcer la cohésion d’équipe, une messagerie interne pourrait être développée. Partage de photos et de fichiers, envoi d’e-mails internes, challenges d’équipes, objectifs internes, événements ponctuels ou réguliers…, en bref un véritable « réseau social » interne centré sur l’humain et l’instantané.

6. Aider vos commerciaux sur le terrain

Donnez des outils à vos commerciaux sur le terrain pour leur faire gagner un temps précieux. Une application mobile métier utile pourrait contenir des fonctionnalités telles que :

  • Gestion des rendez-vous clients
  • Optimisation des tournées,
  • Accès aux objectifs de vente,
  • Données statistiques,
  • Alertes de prise de contact,
  • L’accès aux fichiers clients
  • Etc.

7. Suivre votre contrôle qualité

Si vos processus métiers incluent un contrôle de la qualité, les étapes de scan d’un produit, de suivi logistique, de suivi de la chaîne du froid, etc. vous sont familières.

Grâce à une application, toutes ces tâches répétitives pourraient être automatisées et numérisées tout en étant en situation de mobilité. Ce type d’application permet de motiver vos collaborateurs en accélérant leurs process tout en effectuant un travail de qualité.

8. Aider à la vente de vos produits ou services

Tous vos commerciaux s’appuient certainement sur des documents pour vendre vos produits et services. Afin de faciliter la démarche, il est possible d’imaginer une application qui les regrouperait en un seul et même support :

  • vos vidéos de support
  • des brochures, flyers
  • des présentations
  • la liste des tarifs
  • l’accès aux fiches produits détaillées
  • etc.

9. Penser au bien-être de votre entreprise

Comment s’assurer que vos salariés se sentent bien dans leur environnement de travail ? Pourquoi ne pas créer une application mobile qui permettrait de sonder vos collaborateurs mais de manière ludique et fun ?

Sous forme de jeux, de questions, de formulaires anonymes, tout est réalisable !

 

Ces 4 facteurs stratégiques vous aideront à opter pour une application mobile métier efficace, utile et performante.

Voilà pourquoi AxioCode peut vous accompagner dans vos démarches et votre réflexion. Tout commence par un diagnostic téléphonique gratuit de 30 minutes avec l’un de nos expert. Ce diagnostic a pour but de prendre connaissance de votre projet, de son avancement et de voir ensemble comment AxioCode peut vous aider dans la réalisation de votre projet.

Vous avez un projet ? Parlons-en !